Un peu d'histoire...                                                                                (Source : http://bva-bcm.asso.fr/)

La Commune de Bruges-Capbis-Mifaget a vu le jour le 1er janvier 1973 de l’union, par fusion
association, des trois communes voisines de Bruges, Capbis et Mifaget.
Si Bruges-Capbis-Mifaget est une commune très jeune dont l’histoire reste à écrire, les
« anciennes » communes de Bruges, Capbis et Mifaget ont, elles, une longue histoire résumée
brièvement ci-dessous :
Bruges fut fondée au XIVème siècle (1357), par le vicomte de Foix Béarn, Gaston X Fébus sous la
forme d’une bastide dotée d’un territoire conséquent (13 Km2 environ) prélevé sur le territoire
d’Asson. La bastide eut un succès remarquable grâce aux droits importants, décrits dans une Charte,
accordés aux nombreux colons qui s’y installèrent. ( Pour en savoir plus sur Bruges )

Capbis a ses racines au XIIème siècle. Le vicomte du Béarn Gaston IV le Croisé fonda en 1127
l’Abbaye de Sauvelade (près de Navarrenx), sous l’ordre monastique des Bénédictins, à qui il accorda
sur le site actuel de Capbis, un territoire d’un peu plus de 1 Km2, appelé à l’époque « grange », qui
fut prélevé sur le territoire d’Asson. La communauté vivant sur le territoire de cette grange devint au
XVIIIème siècle une paroisse puis plus tard une commune.  ( Pour en savoir plus sur Capbis )

Mifaget fut fondée au XIIème siècle (1131) par le vicomte du Béarn Gaston IV le Croisé qui y créa,
une commanderie équipée d’un hôpital placée sous l’autorité de la congrégation des Augustins, pour
les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. Le territoire de la commanderie, d’un peu plus de 1
Km2, fut prélevé sur le territoire d’Asson. La communauté vivant sur le territoire de la commanderie
devint au XVIIème siècle une paroisse puis plus tard une commune. ( Pour en savoir plus sur Mifaget )

L’agriculture, le pastoralisme, l’artisanat et le commerce ont été, pendant plusieurs siècles
les activités économiques principales des trois communautés, avec parfois des conflits graves entre
Bruges, Capbis et les communautés pastorales voisines d’Asson et de Louvie pour l’exploitation de
terres de montagne dans le cadre de droits d’usage accordés et de droits coutumiers.
Une activité manufacturière de fabrication de toile, à domicile, s’est développée aux
XVIIIème et XIXème siècles suivie, après sa disparition au milieu du XIXème siècle, de la fabrication de
sandales développée à Bruges, à domicile, et surtout dans trois usines importantes. »

Vous êtes ici : : Un peu d'histoire